Une couronne vieille de 2 200 ans saisie par la police à Istanbul

22 février 2018 à 06h18 - 3145 vues

Une couronne en or de type diadème, vieille de 2 200 ans a été saisie par la police d'Istanbul (Photo IHA).

La police d'Istanbul a sauvé avec succès une couronne de 2 200 ans et d'autres objets antiques en or dans une opération  visant la contrebande, dans le district de Fatih, qui abrite certains des sites historiques les plus populaires de la plus grande ville de Turquie.

Selon les rapports, les unités de lutte contre la contrebande ont lancé une opération après avoir identifié un groupe de contrebandiers qui prévoyaient de vendre des artefacts inestimables de la période hellénistique.

Se présentant comme des acheteurs potentiels, l'équipe de police a proposé 1 million de dollars pour les artefacts, tandis que les passeurs ont demandé 1,5 million de dollars.

Après d'intenses négociations, les trafiquants ont accepté de vendre les artefacts pour 500 000 dollars et ont dit à "l'acheteur" de venir à l'hôtel pour conclure l'affaire, a rapporté l'agence de presse Ihlas.

La police a ensuite effectué une opération à l'hôtel où les contrebandiers attendaient pour vendre les objets historiques, dont une couronne en or de type diadème, un anneau orné d'onyx et une urne en argent, souvent utilisée pour contenir les cendres durant l'Empire Romain.

Les suspects ont été arrêtés et les artefacts ont été confisqués dans l'opération.

Les artefacts sont censés avoir été excavés illégalement d'une ancienne tombe dans la région de Thrace, (nord-ouest), et auraient appartenu à un chef militaire, un roi ou une reine.

La Turquie déploie des grands efforts sur son territoire et à l'étranger pour le retour de pièces historiques volées.

Des milliers d'opérations de lutte contre la contrebande sont menées chaque année en Turquie pour mettre un terme à la vente illégale d'objets historiques et protéger le riche patrimoine culturel du pays.

La question est cruciale pour un pays qui abrite environ 3000 villes anciennes de 42 civilisations, et dont, par ailleurs, l'industrie du tourisme s'appuie sur son riche patrimoine historique pour attirer des millions d'étrangers chaque année.

En septembre dernier, la Turquie avait récupéré le sarcophage d'Hercule en provenance de Suisse après avoir été volé de la ville antique de Perge dans la province d'Antalya, il y a un demi-siècle.

 

Ümit Dönmez