Afrin : Des centaines de personnes célèbrent l'arrivée de militants pro-Assad

23 février 2018 à 08h02 - 2339 vues

Le ministre turc de la Défense, Nurettin Canikli, a déclaré à propos du rassemblement qu'aucune force ne pourrait entraver le résultat de la lutte actuelle de la Turquie contre le terrorisme dans l'enclave d'Afrin en Syrie.

Des centaines de personnes se sont rassemblées sur la place principale de la ville d'Afrin, nord-ouest syrien, célébrant l'arrivée des militants pro-régime dans la région en portant des affiches et posters du leader du groupe terroriste PKK, Abdullah Ocalan.

Des images télévisées ont montré des militants en tenue de camouflage parmi les hommes qui se rassemblaient sur la place principale brandissant des affiches du chef du régime syrien Bachar al-Assad.

Au cours du rassemblement de jeudi, les avions de combat turcs ont volé au-dessus de leurs têtes, provoquant la fuite de certains.

L'agence officielle syrienne (SANA) a affirmé que 500 militants des "forces populaires", (sans majuscules et sans aucune autre précision, NDLR) sont entrés dans la zone d'Afrin depuis mardi.

Elle a déclaré que les militants sont venus dans l'enclave d'Afrin pour la défendre contre les opérations militaires de la Turquie prenant place depuis le 20 janvier.

Le ministre de la Défense nationale, Nurettin Canikli, a déclaré jeudi qu'aucune force ne pouvait entraver le résultat de la lutte actuelle de la Turquie contre le terrorisme dans l'enclave d'Afrin et en Syrie.

Sur les allégations selon lesquelles le régime syrien envoyait des troupes pour soutenir le groupe terroriste YPG / PKK, il a dit: « L'unité armée syrienne, qui serait censée être entrée à Afrin, n'a pas la capacité de changer le résultat de notre lutte contre le terrorisme du tout. Ceux qui soutiennent la terreur seront notre cible. Ceux qui soutiennent les terroristes sont eux-mêmes des terroristes."

La Turquie a lancé l'Opération Rameau d'olivier, le 20 janvier, pour éliminer la menace terroriste YPG / PKK et Daech de la région syrienne d'Afrin.

 

Ümit Dönmez